Sophie Thouvenel, que d’hiron(nous)delle !

Jeune femme pleine de peps, Sophie Thouvenel nous fera l’honneur de défiler au salon My Foul’Art, le 8 octobre prochain à Sèvres.

Mais qui est-elle ?

Son CV en bref

source sophiet.book.fr .png

Mannequin, Ingénieur en environnement, Réalisatrice, Fondatrice et Présidente de l’association Hirondelle de l’avenir, …

Ca fait beaucoup pour une seule personne me direz-vous.

Mais sa motivation est sans pareille.

Femme empathique, elle oeuvre pour faire de demain un monde meilleur.

Très touchée par la cause africaine, elle vient en aide à la population béninoise à travers son association Hirondelle de l’Avenir. Mais aussi, en dénonçant des situations par le biais de documentaires.

Le prochain portera sur les femmes enceintes d’origine africaine en grande situation de précarité à l’hôpital Lariboisière.

Et parce qu’elle n’en fait jamais assez, avec son associée Amélie, elle a fondé une agence de production audiovisuelle spécialisée en conseil en image et stratégie événementielle dans le domaine de la mode et des médias : Photocall Agency

source sophiet.book.fr  3.png
Amélie et Sophie

Et dire que les journées ne font que 24h !

On encourage Sophie et on lui donne rdv le 8 octobre au salon My Foul’Art pour échanger avec elle sur ses projets !

Eva.

 

 

Lesso, so fancy !

Quand la tradition perdure

Parce qu’il fait parti des tissus traditionnels les moins exploités et parce qu’elle voulait rendre hommage à sa culture Comorienne, la Fondatrice de Vaya Lesso a décidé de créer des vêtements tendances mélangeant modernité et tradition.
Elle souhaite montrer que l’on peut porter un lesso tout en étant tendance et dans l’air du temps.

La mode ethnique gagne du terrain

Dans ses créations, le lesso apparaît par petites touches ou compose la totalité de la tenue. Mais la coupe et le style du vêtement permettent à chacun de le porter au quotidien. Hommes ou femmes.

Vaya Lesso touche ses cibles en plein coeur. Tout est beau et de qualité.
Il est difficile de ne pas craquer sur ses créations design et colorées.

Vaya lesso3.png
Vaya Lesso – Jupe longue taille haute Wouzade verte
Vaya lesso4.png
Vaya Lesso – Robe Ouzouri Wa Lewo
Vaya lesso7.png
Vaya Lesso – Bomber Says’z
Vaya lesso6.png
Vaya Lesso – Noeud papillon Nar’Onane
Vaya lesso 2.png
Vaya Lesso – Gilet Twamaya

Quels sens ?

En plus de nous en mettre plein la vue, Vaya Lesso, en collaboration avec le charmant Says’z, nous en met plein les oreilles.
Dans le clip Umani, on retrouve quelques-unes de ses créations.
Regardez et écoutez, vos sens en éveils…

 

Vaya Lesso sera présente au salon My Foul’Art le 8 octobre à Sèvres. Elle exposera et mettra en vente quelques tenues.
Rien de mieux pour vous faire une idée de ce que j’avance et vérifier par vous même la beauté des tissus, la qualité et la coupe parfaite des vêtements.

Vous pouvez aussi retrouver ses créations dans deux boutiques :
OWL Paris (38 Rue Caulaincourt – 75018 Paris)
Chewo Couture (19 Rue Courteissade – 13100 Aix-en-Provence)

Comme elle est multitâche, c’est aussi elle qui habillera les mannequins du défilé My Foul’Art.

D’ailleurs, nous recherchons actuellement les chanceux et chanceuses qui auront l’honneur de porter et sublimer ses créations :

Hommes et femmes de type eurasien et caucasien, envoyez votre candidature à droledefichu@gmail.com pour un casting dimanche 27 août (Montreuil)

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, texte

Pour suivre les actualités de Vaya Lesso, c’est par ici : Site web, Facebook, Twitter

Eva.

Bienvenue sur la toile Franjynes !

En février, je vous avais parlé du combat de Julie et de son magnifique projet : Créer des foulards thérapeutiques pour aider les personnes atteintes d’alopécie à retrouver le sourire, à se sentir belles.

Ces foulards confortables sont maintenant disponibles sur le site Internet : Les Franjynes

Les Franjynes, c’est simple ! Des franges, entièrement adaptées à l’alopécie (perte totale des cheveux), qui sont évolutives à la repousse des cheveux.
Le tout associé à des turbans de matières nobles afin que le crâne soit enveloppé avec douceur

 

Dans son approche, elle essaye de toucher petits et grands. Car malheureusement, le cancer et l’alopécie ne s’attaquent pas seulement à l’adulte.

Julie a donc développé une gamme de produits destinés aux enfants : Les Franjynettes !

tumblr_os4dfmPjB91uxersqo1_1280
Tumblr Feminity & jy, photo par Mamouchkaga

 

J’invite toutes les personnes concernées (mais pas que) à aller faire un tour sur ce site et à suivre les actualités de Julie via ses comptes Facebook, Tumblr et Instagram  car ce sacré personnage est un vrai remède miracle contre les coups de blues.

 

Son profil :

Souriante & dynamique

Empathique & sympathique

Pleine de bons conseils issus de sa philosophie de vie positive ++

 

Merci pour ta force et ton courage Julie !

 

Eva.

 

Salon My Foul’art : on vous attend !

Bonjour à vous chers exposants !

Dégainez vos Smartphones et notez dans votre agenda l’événement suivant :

Salon My Foul’Art – dimanche 8 octobre 2017
(Métro 9 – Pont de Sèvres)

Si l’événement 2016 fut une réussite et nous a permis de faire découvrir votre univers à près de 400 personnes, cette année nous voyons plus grand !

Il s’agira d’un événement international réunissant sur une journée complète près de 1000 visiteurs.

Si vous souhaitez faire connaissance avec nos ami(e)s foularistas,
contactez-nous au 06 34 24 36 67 ou par mail à l’adresse suivante : exposants@myfoulart.com

AVIS AUX FOULARISTAS : vous pouvez aussi noter cette date dans vos agendas car nous avons hâte de vous revoir !

L’équipe My Foul’Art

 

APPEL à EXPOSANTS

Artisans du foulard,

Nous vous invitons à prendre part au premier salon dédié à votre activité.

Une occasion pour vous de faire partager votre savoir-faire et de rencontrer votre public.

Rejoignez notre équipe et ensemble célébrons le foulard dans tous ses états !

Pour avoir plus d’information, contactez-nous à l’adresse suivante : exposants@myfoulart.com

A très bientôt !

L’équipe My Foul’Art

 

 

Le Swoosh sur hijab

Le printemps s’installe tout doucement et me voilà motivée pour reprendre mes sessions de running outdoor.
J’ai mon programme d’entrainement. Et dehors je croise des hommes et des femmes en legging et T-shirt moulants tout aussi motivés que moi.
Force est de constater que les femmes voilées ne sont pas nombreuses sur les pistes que j’emprunte. Et pourtant, les athlètes musulmanes de haut niveau font parler d’elles à chaque J.O !

Rapide rappel historique :

  • Berlin 1936 : Première participation d’une femme musulmane aux JO – Escrime
    Halet Çambel ne porte pas le voile
  • Barcelone 1992 : Première médaille d’or olympique de l’histoire de l’Algérie – 1500 mètres
    Hassiba Boulmerk ne porte pas le voile
    Elle essuiera les critiques de la part d’islamistes Algériens
  • Atlanta 1996 : Première athlète en hijab – Tir à la carabine
    Lyda Fariman porte le voile
  • Pékin 2008 : Début des polémiques autour du voile islamique
    La Chine invoque l’article 50-2 du CIO (Comité International Olympique)

« Aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique »

  • Londres 2012 : L’équipe féminine d’Iran n’a pas eu le droit de participer aux épreuves de qualification à cause du voile porté par ses joueuses – Football féminin
  • Rio 2016 : Première musulmane à intégrer l’équipe américaine d’escrime
    Ibtihaj Muhammad porte le voile

Suite à cela, la marque au Swoosh∗ a décidé d’accompagner les femmes musulmanes portant le voile dans leurs quêtes de la performance, en créant le premier hijab de sport.

Conçu avec des fils non irritants, il est plus doux, plus léger et plus résistant qu’un hijab classique.

Il a été pensé pour et par des athlètes et permet d’encourager les femmes voilées à s’affirmer dans le sport jusque dans les pays émergents.

Sans trahir ses convictions (« servir les athlètes ») Nike s’impose comme une marque avant-gardiste et innovante.

Elle s’ouvre a un marché en pleine expansion et n’a pas peur d’essuyer les critiques. Comme le fait qu’elle souhaite banaliser le hijab, ce voile si controversé.
(Vous trouverez facilement sur les réseaux sociaux des commentaires les plus constructifs aux plus radicaux.)

15388408.jpg
Ibtihaj Muhammad (AP Photo/Charles Sykes, File)

« Nous vivons dans un environnement politique assez dur en ce moment, ce n’est pas facile. Les musulmans sont dans le radar, mais j’espère changer l’image que les gens peuvent avoir des femmes musulmanes. » Ibthihaj Muhammad

Le climat politique international actuel n’est pas prêt d’arranger les choses malheureusement.  Mais en choisissant de s’afficher malgré tout avec leur hijab, sans céder aux réfractaires, ces femmes espèrent faire changer les mentalités.

Quant à leur participation aux J.O et autres compétitions sportives, on peut imaginer que  le CIO et autres organismes revoient leurs textes.

Porter le hijab est un appel à la propagande ?
Est-ce une démonstration religieuse ?
Ou un signe culturel comme l’a défini l’International Football Association Board (IFAB) ?

Je vous laisse à ces réflexions.
Bon courage pour ceux et celles qui reprennent intensivement l’entrainement !

Just do it !

Eva.

∗Le Swoosh est le logo de Nike. Il s’agit d’une représentation stylisée de l’aile de la déesse grecque Niké, déesse de la victoire.

« La tête dans les nouages »

Il était une fois une jeune femme dynamique, généreuse et souriante.

On peut dire qu’elle aimait la vie.

Un malheureux jour, elle tomba malade. Mais rien n’ébranla la belle.

Elle décida de combattre le mal qui la rongeait à coup de makeup, franges et foulards.

 

Julie, atteinte d’un cancer à l’âge de 27 ans, décide de ne pas se laisser abattre et de faire profiter toutes les femmes de ses conseils via son tumblr Feminity & JY

Chose étonnante, elle ne parle pas des façons de combattre le cancer, des séances de chimio ou de la dernière soupe anti-oxydante à la mode. Julie se concentre sur la beauté et le bien-être.

Son objectif : montrer qu’il est possible de rester féminine et belle malgré la maladie.

Elle tourne finalement les aspects indésirables de la maladie en atout car si on adopte son optimisme on comprend qu’une perte de cheveux peut offrir des opportunités.

Il faut voir le bon côté des choses…

L’heure est venue d’oser toutes les coupes, tous les looks et toutes les couleurs qui vous ont toujours fait envie.

df34ca602d09e40f423eac52ba76db.jpg
Julie sur Feminity & JY

Avec l’usage du foulard, Julie s’est créé une routine « coiffage »: un style d’attaché pour chaque jour de la semaine. Et pour un rendu plus féminin, chacune de ses coiffures étaient agrémentées d’une fausse frange.

Pendant des mois elle a perfectionné ses méthodes d’attaché jusqu’à créer un réel prototype.

C’est ainsi qu’est née sa marque Les Franjynes, pour que tout le monde puisse avoir accès à ses foulards thérapeutiques et ce, à partir du printemps 2017.

 

C’est une véritable alternative aux perruques inconfortables !

Les gammes de foulards se déclineront pour femmes, hommes et bientôt enfants.

 

Julie est maintenant dans une course folle et a des projets plein la tête. Mais le principal reste tout de même de redonner le sourire aux personnes souffrants d’alopécie et de rebooster le moral de ceux et celles qui supportent les traitements contre le cancer.

d6091657739f1f84807402cf19b27e.jpg
Crédit photo Hello Wooly

Eva.

 

 

 

 

 

Sup’air le foulard !

Sujet à la mode ou vrai fléau de notre société ?

Elle nous empoisonne, nous rend malade : allergies, crises d’asthmes, maladies respiratoires et j’en passe.

Elle atteint nos poumons, notre coeur, notre cerveau… Mais comment se protéger de la pollution ?!

La circulation alternée, les transports gratuits, les vignettes Crit’Air, … c’est bien joli mais cela ne nous empêche pas de respirer cet air nocif chargé de micro-particules, gaz et bactéries.

Alors Caroline Van Renterghem a eu l’idée géniale de créer le premier Foulard anti-pollution  : WAIR

Porté comme un masque, il filtre les éléments nocifs présents dans l’air.

De vous à moi, je trouve que ça donne un look Sub-Zero. Mais qui n’a jamais eu envie de se retrouver dans la peau d’un héros de jeu vidéo ?! 😀

Dégainez votre téléphone portable et surveillez l’application SUPAIRMAN. Là vous recevrez des indications telles que la qualité de l’air, les chemins les moins pollués à emprunter, des alertes pour sortir le costume « Sub-Zero » et des astuces pour profiter au mieux et en meilleure santé de votre ville !

Au-delà de l’aspect Santé et Technologique, WAIR est aussi un accessoire de mode.

Disponible en 3 modèles et 3 tailles il se décline en nombreux textiles et imprimés pour hommes, femmes, et bientôt enfants.

Les tissus sélectionnés sont jolis et s’adaptent parfaitement à notre garde-robe.

 

bandeau-site-typesfoulards.jpg
WAIR

Vous pouvez déjà pré-commander votre WAIR en ligne !

Sinon il faudra patienter jusqu’au printemps 2017

 

Eva

CONTACT

Le site

Le Facebook