Le Swoosh sur hijab

Le printemps s’installe tout doucement et me voilà motivée pour reprendre mes sessions de running outdoor.
J’ai mon programme d’entrainement. Et dehors je croise des hommes et des femmes en legging et T-shirt moulants tout aussi motivés que moi.
Force est de constater que les femmes voilées ne sont pas nombreuses sur les pistes que j’emprunte. Et pourtant, les athlètes musulmanes de haut niveau font parler d’elles à chaque J.O !

Rapide rappel historique :

  • Berlin 1936 : Première participation d’une femme musulmane aux JO – Escrime
    Halet Çambel ne porte pas le voile
  • Barcelone 1992 : Première médaille d’or olympique de l’histoire de l’Algérie – 1500 mètres
    Hassiba Boulmerk ne porte pas le voile
    Elle essuiera les critiques de la part d’islamistes Algériens
  • Atlanta 1996 : Première athlète en hijab – Tir à la carabine
    Lyda Fariman porte le voile
  • Pékin 2008 : Début des polémiques autour du voile islamique
    La Chine invoque l’article 50-2 du CIO (Comité International Olympique)

« Aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique »

  • Londres 2012 : L’équipe féminine d’Iran n’a pas eu le droit de participer aux épreuves de qualification à cause du voile porté par ses joueuses – Football féminin
  • Rio 2016 : Première musulmane à intégrer l’équipe américaine d’escrime
    Ibtihaj Muhammad porte le voile

Suite à cela, la marque au Swoosh∗ a décidé d’accompagner les femmes musulmanes portant le voile dans leurs quêtes de la performance, en créant le premier hijab de sport.

Conçu avec des fils non irritants, il est plus doux, plus léger et plus résistant qu’un hijab classique.

Il a été pensé pour et par des athlètes et permet d’encourager les femmes voilées à s’affirmer dans le sport jusque dans les pays émergents.

Sans trahir ses convictions (« servir les athlètes ») Nike s’impose comme une marque avant-gardiste et innovante.

Elle s’ouvre a un marché en pleine expansion et n’a pas peur d’essuyer les critiques. Comme le fait qu’elle souhaite banaliser le hijab, ce voile si controversé.
(Vous trouverez facilement sur les réseaux sociaux des commentaires les plus constructifs aux plus radicaux.)

15388408.jpg
Ibtihaj Muhammad (AP Photo/Charles Sykes, File)

« Nous vivons dans un environnement politique assez dur en ce moment, ce n’est pas facile. Les musulmans sont dans le radar, mais j’espère changer l’image que les gens peuvent avoir des femmes musulmanes. » Ibthihaj Muhammad

Le climat politique international actuel n’est pas prêt d’arranger les choses malheureusement.  Mais en choisissant de s’afficher malgré tout avec leur hijab, sans céder aux réfractaires, ces femmes espèrent faire changer les mentalités.

Quant à leur participation aux J.O et autres compétitions sportives, on peut imaginer que  le CIO et autres organismes revoient leurs textes.

Porter le hijab est un appel à la propagande ?
Est-ce une démonstration religieuse ?
Ou un signe culturel comme l’a défini l’International Football Association Board (IFAB) ?

Je vous laisse à ces réflexions.
Bon courage pour ceux et celles qui reprennent intensivement l’entrainement !

Just do it !

Eva.

∗Le Swoosh est le logo de Nike. Il s’agit d’une représentation stylisée de l’aile de la déesse grecque Niké, déesse de la victoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s